« La Méditation m’a sauvé » de Phakyab Rinpoché

Vous en avez peut-être déjà entendu parler, moi j’étais passé à côté ! Et pourtant il semble que ce livre sorti en octobre 2014 soit une tempête, et tente de bouleverser nos codes occidentaux. Mais de quoi s’agit-il ?

Voici l’histoire d’un abbé tibétain qui après avoir subi de graves tortures physiques, est hospitalisé avec de lourdes blessures et une gangrène qu’aucun traitement médical ne parvient à soigner, au point que les médecins n’envisagent plus que l’amputation pour qu’il survive. Mais il ne peut se résigner à prendre cette décision et demande son avis au Dalaï Lama, lequel lui répondra : « Pourquoi cherches-tu la guérison à l’extérieur de toi ? Tu as en toi la sagesse qui guérit et une fois guéri tu enseigneras au monde comment guérir. »

Phakyab Pinpoché décide alors de mettre tout en oeuvre pour guérir à sa façon, grâce à la pratique de la méditation qu’il a acquise durant 16 années. Il passera ainsi 3 ans à méditer, à faire du yoga et à voir sa maladie fuir petit à petit. En 2013 donc, l’os de la cheville est reconstitué et il ne reste de la gangrène qu’une cicatrice et un souvenir.

Le monde médical ne peut que reconnaître sa guérison, sans pour autant la comprendre. De nombreux spécialistes ont été interrogés, chacun y allant de sa thèse ou de son interprétation. Ils sont cependant presque tous unanimes quant au fait que c’est « un phénomène d’une puissance exceptionnelle ».

En cherchant un peu sur le web, je m’aperçois qu’il y a, à juste titre, un grand débat qui s’est ouvert à ce propos. En occident nous avons du mal à croire que ce qui n’est pas réel ou concret peut avoir une vraie valeur, un vrai sens dans notre vie et particulièrement que cela peut avoir un réel impact sur notre corps.

Alors je veux partager avec vous cette remarque d’Olivier Douville (psychanalyste, répondant aux questions de psychologies magazine) : « Je crois que nous avons beaucoup à apprendre des philosophies orientales dans le rapport au corps, dans les relations entre psychisme et corps. Mais il ne faut pas considérer ce livre comme un simple document ethnographique sur la pensée tibétaine. Il nous concerne tous – dans notre relation à notre corps. »

Si vous souhaitez en savoir davantage et aller plus loin :

  • Voir la vidéo de la rencontre entre Phakyab Rinpoché et Lionel Coudron (Médecin et Directeur de l’Institut de Yogathérapie), à Paris en novembre 2014 : c’est ici
  • Le site internet de l’abbé Phakyab Pinpoché : c’est par
  • « La méditation m’a sauvé » aux éditions Cherche Midi dans tous vos points de vente habituels

Pour ma part, je vais acheter le livre et tenter de découvrir ce monde que je connais si peu.

Affectueusement,

Mona & i

La médiation m'a sauvé

 

 

N’hésitez pas à faire vos commentaires, à donner vos conseils, à me dire si cet article vous a été utile, à partager ou tout simplement à cliquer sur « j’aime ».

Ma page Facebook Mona & i, et mon compte Instagram Mona_and_i

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s