Ne t’arrête jamais de rêver

Ça fait longtemps que je ne suis pas venue ici. J’ai eu envie d’abandonner. J’ai eu peur d’être ennuyeuse. Peur de ne pas trouver les bons mots.

Il y a quelques mois un événement familial a tout bloqué en moi. Mon envie d’écrire (pourtant insatiable depuis des années), mon envie furieuse de faire du sport chaque jour (comme je le faisais depuis des mois), mon envie de sourire, mon envie d’avancer, mon envie de continuer. Je n’ai plus été que l’ombre de moi même, réfléchissant trop, ne parvenant pas à dormir, restant affalée à manger n’importe quoi alors que pendant des mois j’ai pris plaisir à « sporter » et à manger « healthy ». Je me voyais. Je savais que je me perdais. J’en parlais aux plus proches. Mais je ne trouvais pas la force de me relever, malgré les mains qui m’étaient tendues.

J’ai tenté de m’activer, tenté de redevenir celle que j’aimais être. J’ai essayé de me re-maquiller, de me tenir sur mes deux jambes, de sourire à mes collègues, mais qu’est ce que c’était difficile. Mal fagotée et à peine coiffée j’étais incapable de faire mieux.

Au fil des semaines, et du temps qui passait j’ai avancé, je me suis levée malgré les nuits toujours compliquées, je me suis regardée en essayant de m’appliquer pour mettre du rouge à lèvres… Petit à petit j’ai repris un quotidien. Mais pas ce quotidien que j’aimais tant et que j’ai laissé ce jour là, dans le salon de chez mes parents.

Je n’ai pas su revenir ici pour écrire. Je voyais les comptes Instagram et les blogs dans les fils d’actualité des différents réseaux sociaux, et je me disais que non ça n’est pas fait pour moi. Que non contrairement à elles je n’ai rien à dire, rien de nouveau à montrer, pas de fringues tendances, pas d’entrées VIP dans les plus beaux endroits de Paris, mais surtout contrairement à elles je n’ai pas de réelle envie. On m’a demandé régulièrement quels seraient les prochains articles, pourquoi je n’écrivais plus et je me débrouillais toujours pour répondre à côté. La réponse était en moi même et je me disais « mais surtout, pourquoi j’écrirais ?! Rien à dire d’intéressant ».

Puis j’ai été invitée à la remise de Prix des Victoires de la Beauté, et là je me suis dit qu’en y allant je trouverai l’inspiration, l’envie d’écrire à nouveau à toutes ces femmes, sur tous ces superbes produits. Aujourd’hui je demande aux organisateurs qui ont eu l’immense gentillesse de m’inviter, de bien vouloir m’excuser. Car l’inspiration, et l’envie n’ont pas pointées le bout de leurs nez ces ****. Pas réussi une fois encore, à prendre mon clavier pour vous raconter des trucs.

Mais aujourd’hui, en revenant par hasard (ou pas) sur la page du blog, j’y découvre une notification pour m’indiquer que mon blog a un an. J’y vois la photo que j’ai décidé d’y mettre il y a un an « ne t’arrête jamais de rêver » et je réalise à quel point j’ai arrêté d’y croire. Et à quel point pourtant, tout ceci avait de l’importance il n’y a pas si longtemps. J’ai arrêté de rêver, j’ai arrêté d’avancer, mais je comprends que c’était juste une pause. Une simple pause de mon corps et de mon esprit, et je vais aller rechercher ma vie et mes envies, laissées ce jour là dans le salon de chez mes parents, et me les coller sur le dos.

Alors désolée d’avance si mes post ne parlent plus forcément des derniers produits à la mode, et que Mona & i devient simplement un exutoire, mais s’il me permet à nouveau d’interagir avec vous, alors ça sera déjà énorme! Dites-moi ce que vous voulez, ce qui vous plait, j’ai juste envie qu’on partage ensemble…et de me laisser guider.

Je ne vais plus m’arrêter de rêver.

Affectueusement,

Mona & i

fb6caa3a9dfff29da1efb44b4096b9ec

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s